Le nombre de kelvins est un facteur important lors de l'achat d'une lampe. Mais que dit cet indice et quelle couleur de lumière convient le mieux à quelle exigence ?

Que signifie kelvin pour les lampes ?

L'unité Kelvin indique la température de couleur d'une ampoule. Le nombre de kelvins d'une ampoule permet de savoir si la lampe émet une lumière chaude ou une lumière d'apparence froide. Un luminaire avec un nombre de kelvins bas fournit une lumière blanche chaude. Plus le nombre de kelvins est élevé, plus l'effet lumineux est froid.

Le "kelvin" tient son nom de William Thomson. Ce physicien britannique a introduit et établi l'échelle de température thermodynamique "Kelvin" à l'âge de 24 ans. Aujourd'hui encore, on tient compte de la température de couleur en kelvin pour la conception de l'éclairage des bâtiments, des terrains et des surfaces commerciales.

Où trouver les informations sur la couleur de la lumière ?

Les informations sur la couleur de la lumière sont généralement indiquées sur l'emballage du luminaire. Dans le cadre de la planification de l'éclairage, il convient également de tenir compte de la température de lumière d'un luminaire.

Quelle température de couleur est agréable ?

Nous considérons la lumière blanche chaude comme confortable et agréable ; sa température de couleur va jusqu'à 3 300 kelvins. Si la température de couleur des LED, des lampes au xénon et autres est inférieure à 3 300 kelvins, la lumière rappelle la couleur d'un coucher de soleil et convient, avec cette lumière discrète, aux pièces à vivre et aux chambres à coucher.

La lumière blanc neutre active et convient donc au travail dans la cave de loisirs ou au bureau. La lumière entre 3 300 et 5 300 kelvins a un effet sobre mais accueillant. C'est en outre la lumière idéale pour se maquiller. La valeur de 5 300 kelvins sert de limite supérieure pour la lumière blanc neutre. Jusqu'à cette valeur, la température de lumière d'un luminaire est qualifiée de blanc neutre.

Au-dessus de cette valeur se trouve la zone de la lumière blanche du jour qui favorise la concentration et qui convient par exemple à l'éclairage clair d'un hall d'usine ou d'un magasin. Les luminaires de bureau devraient également diffuser une lumière blanche comme la lumière du jour. Des plages de 7.000 à 10.000 kelvins sont idéales pour un éclairage extérieur lumineux.

Les valeurs indicatives suivantes permettent de s'orienter par rapport aux différentes pièces d'habitation :

Température de couleur en Kelvin

 

Lumière chaude

(<3300 Kelvin, forte composante rouge)

confortable et cozy

Lumière blance neutre

(3300 à 5300 Kelvin)

Stimulante

Lumière blanche dite lumière du jour

(>5300 Kelvin, forte composante bleue)

 Augmente la concentration et les performances 

Température de couleur dans les pièces d'habitation

 

Température de couleur industrie

2700 Kelvin

Température de couleur pour cuisine, salle de bain

3000 Kelvin

Température de couleur pour les bureaux

4000 Kelvin

Température de couleur industrie

6500 Kelvin

Température de couleur pour les spécialistes comme les architectes et les photographes

8000 Kelvin

Kelvin : la lumière et ses principes physiques

Un terme souvent utilisé pour décrire la couleur de la lumière est l'ambiance lumineuse. Une lumière agréable, une lumière confortable, une lumière neutre - c'est ainsi que l'on crée cette ambiance lumineuse individuelle. Mais combien de kelvins un luminaire doit-il avoir pour répondre à ces exigences ? Il n'y a qu'une seule façon de le savoir : il faut mesurer la température de couleur. Mais comment faire ?

Mesurer la température de la lumière avec un colorimètre

La lumière blanche se compose de nombreuses gammes de fréquences différentes dans le domaine visible du spectre électromagnétique. Une lumière à forte teneur en rouge paraît plus chaude et plus sombre, tandis qu'une lumière à forte teneur en bleu paraît plus froide et plus claire. Il est possible de déterminer avec précision la température de couleur en kelvins à l'aide d'un colorimètre, un appareil de mesure des couleurs. Pour ce faire, l'appareil effectue une analyse spectrale au cours de laquelle la lumière est décomposée en différentes zones. Chaque zone présente une intensité lumineuse différente, indiquée par le colorimètre.

Les mesures de couleur ne sont pas seulement possibles avec la lumière visible, mais peuvent également être effectuées pour la lumière ultraviolette et la lumière infrarouge. Avec un colorimètre, tu peux par exemple aussi tester si ton écran est trop sombre ou trop clair.

Comment vous pouvez imaginer la mesure de la température de couleur

Lorsque la température augmente, les matériaux solides finissent par s'embraser : par exemple, un fer gris se transforme en un matériau rouge vif. La mesure de la température de couleur ou de la température de la lumière se base sur un corps noir idéal (qui n'existe qu'en théorie) qui absorbe toute la lumière qu'il reçoit. Si l'on chauffe ce corps, il commence à émettre de la lumière rouge qui, avec l'augmentation de la température, devient de plus en plus blanche et finalement bleu clair en passant par des tons jaunes. La température de couleur d'une lampe indique, au sens figuré, la température à laquelle le corps noir doit être chauffé pour émettre de la lumière de la même couleur.

Conversion Kelvin-Celsius :

L'unité kelvin désigne aussi très généralement dans le monde entier la température thermodynamique. En Allemagne, l'échelle Celsius est plus courante : notre valeur indicative de 0 degré Celsius correspond à la valeur de 273,15 degrés sur l'échelle Kelvin. Attention : la température de couleur de la lumière n'est toutefois pas une indication de la température du rayon lumineux, mais se réfère à l'expérience de pensée esquissée avec le "corps noir". La température de couleur décrit la couleur de la lumière ou l'impression de couleur qui caractérise un rayon lumineux.

Définition scientifique : la température de couleur d'une source lumineuse correspond à la température d'un radiateur de Plank (corps noir) à laquelle celui-ci émet de la lumière de la même couleur.

Indice de rendu des couleurs : quelle est la qualité du rendu des couleurs de la lampe ?

Les mêmes valeurs Kelvin d'une source lumineuse peuvent correspondre à des compositions spectrales très différentes : Différentes lampes de la même couleur de lumière peuvent donc restituer les couleurs de l'environnement avec un réalisme différent (indice de rendu des couleurs). Ceci est particulièrement important pour les lampes LED : les produits bon marché en particulier n'ont souvent qu'un spectre très limité de longueurs d'onde de lumière visible ; leur lumière peut être perçue comme désagréable. En revanche, la lumière émise par les lampes à incandescence se compose de presque toutes les longueurs d'onde de la lumière visible, avec une prédominance de jaune et de rouge.

Kelvin